Que faire des mottes d’herbe et mauvaises herbes arrachées ?

Les mottes d’herbe arrachées peuvent sembler être un défi pour les jardiniers amateurs, mais avec un peu de savoir-faire, elles peuvent se transformer en une ressource précieuse pour votre jardin. Dans ce guide complet, nous explorons les différentes manières de gérer ces mottes d’herbe et comment les utiliser à votre avantage.

Mauvaises herbes et mottes de terre, une nuisance ?

Si vous avez déjà passé du temps à travailler dans votre jardin, vous savez probablement que le jardinage est bien plus qu’une simple tâche. C’est un art qui nécessite patience, passion et persévérance. Et votre patience sera vite mise à l’épreuve face aux mauvaises herbes qui repoussent constamment, et les mottes d’herbe indésirables à arracher ! Pourtant, au lieu de les considérer comme un problème, voyez-les comme une opportunité pour améliorer la qualité de votre sol et la santé de vos plantes.

Les mottes d’herbe sont des morceaux compacts de terre et de racines qui se forment lorsque l’on arrache le gazon ou les mauvaises herbes du sol. Elles peuvent être considérées comme indésirables car elles peuvent nuire à l’esthétique de votre pelouse et entraver la croissance des plantes environnantes. Toutefois, il est possible de tirer parti de ces mottes pour enrichir votre jardin. Voici 3 possibilités !

Première solution : replanter les mottes d’herbe

L’une des meilleures façons de gérer les mottes d’herbe arrachées est de les replanter ailleurs dans votre jardin. Cette pratique présente plusieurs avantages, notamment :

  1. Réduire l’érosion du sol : en replantant les mottes d’herbe, vous aidez à prévenir l’érosion et à maintenir la structure du sol.
  2. Améliorer la qualité du sol : les racines des mottes d’herbe contribuent à briser les sols compactés et à améliorer leur aération.
  3. Favoriser la biodiversité : en créant de nouveaux espaces pour le gazon et les plantes, vous encouragez la diversité végétale et animale dans votre jardin.

Pour replanter les mottes d’herbe, suivez ces étapes simples :

  1. Sélectionnez une zone appropriée où vous souhaitez replanter les mottes.
  2. Creusez un trou suffisamment profond pour accueillir la motte d’herbe avec une bêche ou une pelle.
  3. Placez délicatement la motte d’herbe dans le trou, en veillant à ce que les racines soient orientées vers le bas.
  4. Remplissez le trou avec de la terre, en tassant légèrement autour de la motte pour assurer un bon contact entre les racines et le sol.
  5. Arrosez généreusement pour favoriser l’établissement des nouvelles racines.

Deuxième solution : composter les mottes d’herbe

Si vous ne souhaitez pas replanter vos mottes d’herbe, vous pouvez opter pour le compostage. Cette méthode consiste à décomposer les mottes d’herbe afin de créer un amendement riche en nutriments pour votre jardin. Aucun risque de trouver un gros rat dans le compost avec des mottes d’herbe, contrairement à des aliments de type viande ou poisson.

Voici comment procéder :

  1. Placez les mottes d’herbe dans un tas de compost, en alternant avec des couches de déchets végétaux et de carton ou de feuilles mortes pour favoriser une décomposition rapide.
  2. Arrosez régulièrement le tas de compost pour maintenir l’humidité nécessaire à la décomposition.
  3. Retournez le tas de compost tous les 4 à 6 semaines pour assurer une décomposition uniforme.

Après quelques mois, vous obtiendrez un compost riche et foncé que vous pouvez utiliser comme amendement pour votre sol, améliorant ainsi la croissance et la santé de vos plantes.

Que faire des mauvaises herbes et des mottes d'herbe arrachées ?
Les mauvaises herbes et les mottes d’herbe arrachées sont excellentes pour le compost : elles sont riches en azote et amènent de l’humidité, excellent pour contribuer à la décomposition des matières.

Troisième solution : la prévention des mauvaises herbes et des mottes

L’élimination des mauvaises herbes est une étape importante dans la gestion des mottes d’herbe. Voici quelques conseils pour prévenir et éliminer les mauvaises herbes :

  1. Utilisez du paillis : recouvrez les zones où vous souhaitez empêcher la croissance des mauvaises herbes avec une couche épaisse de paillis organique, comme des copeaux de bois ou des feuilles mortes. Le paillage est également la technique privilégiée pour transformer une pelouse en potager sans retournement.
  2. Cultivez des plantes couvre-sol : ces plantes s’étendent rapidement et aident à supprimer les mauvaises herbes en compétition pour l’espace et les nutriments.
  3. Pratiquez une rotation des cultures : changez l’emplacement de vos plants chaque année pour perturber le cycle de vie des mauvaises herbes et réduire leur population.

Retirer les mauvaises herbes à la main : une technique efficace

Arracher les mauvaises herbes à la main est souvent considéré comme la méthode la plus écologique et efficace pour éliminer les adventices. Pour ce faire, suivez ces étapes :

  1. Arrosez le sol autour des mauvaises herbes pour le ramollir.
  2. Saisissez fermement la mauvaise herbe près de sa base et tirez lentement vers le haut, en veillant à extraire la totalité de la racine.
  3. Disposez des mauvaises herbes arrachées dans un sac-poubelle ou une benne à déchets verts pour éviter qu’elles ne repoussent.

Replanter, composter ou prévenir : voilà vos options ! Inutile de les amener à la déchetterie dans tous les cas.

Alexandre Chauvel